< Retour Conseils & Inspirations

Jardin au naturel : comment cohabiter avec la nature dans son jardin

11 juillet 2019

Un papillon dans un jardin naturel papillon petit monarque

Introduction

L’heure est à la réduction des déchets et à l’utilisation de produits de plus en plus raisonnés. Les consciences individuelles semblent se réveiller et nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter mettre en place des pratiques naturelles et respectueuses de l’environnement dans notre quotidien.

Il en va de même pour l’entretien de nos jardins : limiter les produits nocifs comme les désherbants chimiques, les engrais, et les pesticides, adopter des gestes naturels basés sur le respect de la nature et de la biodiversité pour cultiver son jardin, sont autant de pratiques qu’il convient d’étendre pour cohabiter au mieux avec la nature dans son jardin.

Adopter des gestes naturels basés sur le respect de la nature et de la biodiversité pour cultiver son jardin.

Vous trouverez ici les bases pour cultiver votre jardin au naturel. Il ne s’agit pas de changer complètement vos habitudes, ni de transformer l’ensemble de votre extérieur en jardin naturel, mais juste d’appliquer les bons gestes pour obtenir un jardin qui respecte la biodiversité.

Guide des grands principes du jardin au naturel

GUIDE
Les grands principes du jardin au naturel

Téléchargez gratuitement notre guide des grands principes du jardin au naturel.

Un jardin au naturel
Un jardin naturel

1 - Qu’est-ce qu’un jardin au naturel ?

Par définition, un jardin au naturel est un jardin dans lequel l'humain laisse le plus possible faire les choses naturellement. Cependant, d’un point de vue concret si l’homme n’intervient pas, notre jardin naturel ressemblera alors davantage à une friche qu’à un jardin. 

Un jardin naturel se caractérise des différentes manières suivantes :

  • Un jardin dans lequel aucun produit chimique n’est utilisé : ni désherbant, ni pesticide, ni engrais.
  • Un jardin qui économise les ressources naturelles en récupérant par exemple les eaux pluviales, en minimisant sa consommation d’énergie, en recyclant les déchets verts sous forme de compost et en utilisant du bois labellisé et/ou local pour ses aménagements.
  • Un jardin qui favorise la faune et la flore comme des arbustes indigènes, qui accepte la végétation spontanée, qui facilite la venue des insectes et des oiseaux grâce notamment à l’installation d’aménagements comme des nichoirs, des hôtels à insectes, une mare ou encore une prairie fleurie.

2 - Les conditions pour créer son jardin au naturel

Il est tout d’abord nécessaire de définir la surface qui sera consacrée aux adultes : la terrasse, l’emplacement pour le grill, la piscine, l’étendage pour le linge ou encore le jardin potager. Puis celle qui sera laissée aux enfants : terrain de jeux pour le foot, le vélo ou tout autre forme de courses. Et enfin, la place laissée aux animaux domestiques comme l’emplacement pour la niche et un peu de place pour jouer et courir.

La zone restante ainsi définie pourra alors être réservée à la nature. Elle doit être limitée et protégée de toute intrusion avec le minimum d’interventions humaines.

3 - Les éléments à favoriser dans son jardin au naturel

Ces zones naturelles favoriseront l’apparition et le développement de la micro faune indispensable à la biodiversité. Pour aider la nature à se réinstaller dans votre jardin, vous pouvez opter pour le développement des éléments naturels suivants :

  • Une zone herbeuse sans fauche : favorisez des zones réservées dans votre jardin que vous ne tondrez pas à ras et dans lesquelles pourront se réfugier et se reproduire les sauterelles et autres coléoptères.
  • Une prairie fleurie : délimitez une zone ensoleillée dans laquelle vous pourrez semer des fleurs sauvages et permettre ainsi aux papillons de réinvestir votre jardin. Vous pouvez choisir de semer des graines que vous trouverez dans votre Garden Centre, ou prélever des graines dans la nature au fil de vos balades. Dans ce cas, veillez à les cueillir une année à l’avance.
  • Un tas de bois sec ou un mur en pierres sèches : le bois sec accueillera des champignons, du lichen et nourrira des insectes comme les coléoptères et les larves de papillons. Tandis qu’un joli mur en pierres sèches servira de support pour les plantes saxicoles, comme les lichens ou les mousses, qui n’ont pas besoin de terre et vivent dans les rochers. Il représentera également un abri pour la faune qui peut s’y reproduire sereinement.
  • Un étang de jardin : un point d’eau de 3 ou 4m2 suffit déjà pour accueillir des oiseaux et quelques invertébrés aquatiques tout au long de l’année. A partir de 7m2, vous pourrez aussi héberger des amphibiens. Ce type de point d’eau naturel dans votre jardin vous permettra également d’observer les libellules. En revanche, pas de souci avec les moustiques, les larves de ces derniers seront rapidement éliminer par les premiers prédateurs.
  • Des plantes mellifères : indispensables à la survie des insectes pollinisateurs, les plantes vivaces constituent une grande diversité de source de pollen et de nectar. Il est recommandé de diversifier les plantes mellifères en étalant les floraisons sur presque toute la durée de l’année : plantes vivaces, fleurs aux couleurs vives et parfumées et arbustes seront très appréciés des insectes auxiliaires.
  • Des hôtels à insectes : il constitue un refuge multiple pour les insectes utiles au jardin. Le principe est de réserver des espaces adaptés pour chaque type d’insectes en leur reconstituant leur habitat idéal (fagots, buche percées, pot en terre cuite...) afin qu’ils puissent s’y réfugier et s’y reproduire.
  • Des nichoirs à oiseaux : il est de plus en plus difficile pour les oiseaux de trouver des espaces où nicher : les vieux arbres sont trop souvent abattus et les antiques demeures rénovées. Vous pouvez les aider en leur aménageant de petits espaces dans vos jardins ou sur vos façades de maisons : en bois naturel et brut, à l’abri du vent, à 2 ou 3 mètres de hauteur... un nichoirs à oiseaux sera toujours apprécier des oiseaux qui viendront alors se réfugier dans votre jardin.
Un jardin naturel pour attirer les papillons petit monarque

L’accueil d’éléments naturels dans votre jardin est indispensable pour qu’il devienne un lieu de vie où se ressourcer et observer la nature.

Ce qu’il faut retenir d’un jardin au naturel, c’est essentiellement la nécessité de limiter les interventions humaines et non naturelles. Bien entendu, lors de sa création, c’est vous qui insufflerez les grandes orientations de ce jardin et qui mettrez en place des aménagements nécessaires, mais il faudra ensuite veiller à laisser la nature s’organiser, s’approprier ce territoire, tout en continuant de la protéger. Car, l’homme et les animaux domestiques, comme les chats et les chiens, sont souvent les pires ennemis de la biodiversité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le jardin au naturel, téléchargez gratuitement notre guide des grands principes du jardin au naturel.

Télécharger

Découvrez aussi

  • Jardin

Lire la suite

3 gestes utiles pour favoriser la nature dans votre jardin
  • Jardin

Lire la suite

Comment favoriser la venue des insectes utiles dans votre jardin ?
  • Jardin

Lire la suite

En quoi les insectes sont nécessaires à votre jardin ?
  • Jardin
  • DIY

Lire la suite

Créez un jardin accueillant pour les papillons