< Retour Conseils & Inspirations

3 gestes utiles pour favoriser la nature dans votre jardin

22 août 2019

Zones sauvages dans le jardin
Un jardin naturel
Zones sauvages dans le jardin

Introduction

Nous avons tous la même envie de profiter de notre jardin et d’en faire un coin agréable et plein de vie. Et si ce dernier laissait libre cours à la nature et à la biodiversité ? Quoi de plus beau qu’un jardin dans lequel la nature s’épanouit ?

La meilleure façon de faire de votre jardin un refuge pour la nature est de respecter certains principes et d’adopter des gestes en phase avec l’environnement.

Nous vous livrons ici 3 gestes utiles pour favoriser la nature dans votre jardin.

1 - Créer une zone sauvage

Le meilleur moyen de protéger et d’encourager la nature à s’installer dans votre jardin, est de la laisser s’épanouir en paix. Autrement dit, l’idéel est de définir des micro-zones sans intervention afin de favoriser la faune et la flore. Quelques mètres carrés d’herbes folles suffisent à permettre une explosion de vie utile au jardin.

Vous pourrez même vous servir de plantes qui poussent naturellement et qui sont réputées indésirables, comme les orties, la consoude ou encore le pissenlit, pour préparer des remèdes qui serviront pour d’autres zones du jardin ou au potager.

Exemples :

  • Une macération : de fougère contre les limaces,
  • Une infusion : d’ortie contre les acariens, de tanaisie contre les pucerons...
  • Une décoction : de consoude pour favoriser la croissance, de prêle contre les maladies fongiques...
  • Un purin : d’ortie pour renforcer les plantes, de pissenlit pour renforcer la terre...
Télécharger notre livre blanc comment lutter contre les parasites dans son jardin sans produits chimiques nocifs

GUIDE
Comment lutter contre les parasites le plus naturellement possible

Si vous souhaitez d'ores et déja avancer dans votre démarche de jardin au naturel et de préservation de la biodiversité, nous vous proposons de télécharger gratuitement notre guide. Vous y retrouverez des conseils précis et pratiques pour éviter systématiquement le recours à des produits chimiques nocifs.

Maison à insectes
Maison à insectes

2 - Construire des refuges à insectes

Un bon moyen également de favoriser la nature dans votre jardin est de diversifier les habitats pour que votre jardin devienne un refuge de biodiversité. Pour cela, vous pouvez construire un hôtel à insectes ou différents refuges. Activité très en vogue auprès des enfants notamment, la construction de ces refuges a l’avantage de les sensibiliser très jeune à l’observation et à la protection de la biodiversité.

Pour que votre jardin devienne un refuge de biodiversité

En appliquant des gestes utiles pour favoriser la nature, comme la culture de plantes indigènes et mellifères ou encore la création d’une zone sauvage, les insectes reviendront dans votre jardin. En leur construisant des refuges, vous proposerez naturellement aux insectes et à la faune en général, des abris pour se protéger, en plus de la nourriture en abondance qu’ils pourront trouver aux alentours.

Voici quelques règles de base pour construire des refuges à insectes :

  • Placez vos refuges à insectes à proximité de fleurs, d'arbres fruitiers ou de prairies fleuries afin d'offrir à leurs occupants de la nourriture en plus d’un abri.
  • Disposez-les à l'abri des intempéries : le vent et la pluie. Mettre la face côté soleil, exposée sud ou sud-est et les surélever afin de les isoler de l’humidité.
  • Utilisez essentiellement des matériaux de récupération du jardin.

Les matériaux nécessaires par type d’insectes :

  • Les chrysopes : récupérez un cageot sur un marché et le remplir de paille. Tassez le tout et disposez l'abri dans un endroit abrité du vent. Les chrysopes se nourrissent de pucerons et aleurodes, parasites du jardin.
  • Les carabes : fabriquez des fagots à l’aide de brindilles ou de branches de bois que vous placerez ensuite dans une cagette ou dans un pot de fleur posé face contre sol. Les carabes sont très utiles au jardin car ils se nourrissent de limaces et d’escargots.
  • Les insectes xylophages : il s’agit d’insectes qui se nourrissent de bois. Ils sont utiles pour la décomposition de végétaux ou autres souches de bois. Pour les attirer, il suffit de poser des morceaux d’un arbre coupé par exemple, dans une caisse de bois.
  • Les abeilles solitaires : récupérez des briques creuses et mélangez un peu de terre, de la paille ou des herbes sèches pour boucher les trous de ces briques. Ces abris serviront aux abeilles qui viendront pondre dans ces alvéoles.
  • Les perce-oreilles : prenez un pot de fleur et remplissez-le avec de la paille. Liez-le ensuite avec une ficelle ou du raphia et retournez-le afin que la grande ouverture se trouve vers le bas. Pour finir, attachez-le en hauteur. Les forficules comme les perce-oreilles qui se nourrissent de pucerons, parasites du jardin, adorent ce type d'habitation.
  • Les osmies, les abeilles, les guêpes et les syrphes : recueillez des tiges creuses et sèches comme des graminées, du bambou, du roseau ou de vieux tuteurs et des tiges pleines sèches comme des ronces, des rosiers, du sureau. Concevez des fagots de ces tiges coupées à des longueurs différentes et présentant des diamètres également différents. Disposez-les dans une caisse en bois en veillant à boucher une des extrémités de ces tiges.
  • Les hyménoptères : dans une planche de bois récupérée, percez des trous en surface de différents diamètres à l'aide d’une perceuse (environ 1 cm pour un bourdon et 5 mm pour une abeille). Avec de la ficelle, accrochez cette planche sur un arbre posez-la dans un compartiment de votre hôtel à insectes. Les hyménoptères comme les guêpes, les abeilles ou les bourdons raffolent de ces abris, ils restent dans les cavités tout l'hiver.
Paillage naturel
Paillage naturel

3 - Mettre des paillages naturels

Utiliser des paillages naturels dans votre jardin présente plusieurs avantages :

  • Réaliser des économies d’eau car il permet de limiter l’évaporation, réduisant ainsi les arrosages trop fréquents;
  • limiter le développement des mauvaises herbes et protéger ainsi vos plantations;
  • réduire l’action de certains ravageurs comme les limaces.
Paillage naturel
Paillage naturel

L’idéal pour favoriser la nature dans votre jardin est d’utiliser du paillage organique issu de la récupération comme la tonte de gazon, la paille, des feuilles mortes, des écorces ou encore du carton. En plus de protéger vos plantes, en se décomposant, ils apportent des nutriments au sol en quantités variables et des fibres, contribuant ainsi à améliorer la structure du sol.

Conclusion

Favoriser la nature dans votre jardin ne demande pas tant de sacrifices : il suffit de penser avant tout à l'environnement et au respect de la biodiversité. Les gestes à adopter sont finalement simples et plein de bon sens. Ils ne demandent ni investissement financier, ni labeur colossal et, au-delà de protéger et respecter la nature, ils vous apporteront également bien-être et satisfaction d’avoir agit, à votre niveau, pour la sauvegarde de cette faune et cette flore en danger.

Vous souhaitez avancer dans votre démarche de jardin au naturel ? Téléchargez gratuitement notre guide pour éviter systématiquement le recours à des produits chimiques nocifs.

Télécharger

Découvrez aussi

  • Jardin

Lire la suite

En quoi les insectes sont nécessaires à votre jardin ?
  • Jardin

Lire la suite

Comment favoriser la venue des insectes utiles dans votre jardin ?
  • Jardin
  • DIY

Lire la suite

Créez un jardin accueillant pour les papillons
  • Jardin

Lire la suite

Jardin au naturel : comment cohabiter avec la nature dans son jardin