< Retour Conseils & Inspirations

Nos meilleurs conseils pour préparer vos semis

22 mars 2019

Introduction

Se constituer un joli jardin relève parfois de l’art : il faut rêver, anticiper, planifier puis se lancer et créer ! Lorsque l’on effectue des semis, il y a quelque chose de magique qui s’opère : partir de la graine et la faire grandir jusqu’à devenir une véritable plante potagère ou une fleur, un bel exploit ! Vous devenez alors l’artisan de votre jardin et vous pouvez en tirer toute la fierté que vous méritez.

Mais pour arriver à cela, il faut de la méthode et de la patience. En effet, les semis demandent de l’attention qui garantira le succès de vos cultures.

Introduction

Se constituer un joli jardin relève parfois de l’art : il faut rêver, anticiper, planifier puis se lancer et créer ! Lorsque l’on effectue des semis, il y a quelque chose de magique qui s’opère : partir de la graine et la faire grandir jusqu’à devenir une véritable plante potagère ou une fleur, un bel exploit ! Vous devenez alors l’artisan de votre jardin et vous pouvez en tirer toute la fierté que vous méritez.

Mais pour arriver à cela, il faut de la méthode et de la patience. En effet, les semis demandent de l’attention qui garantira le succès de vos cultures.

Si vous souhaitez d’ores et déjà en savoir plus, nous vous proposons de télécharger notre guide des règles générales de plantations qui vous donnera tous les conseils techniques et pratiques concernant vos cultures.

Règles générales de plantations

 Télécharger le livre blanc

Nous vous livrons ici nos meilleurs conseils pour préparer vos semis afin de maximiser vos chances d’obtenir au printemps un jardin conforme à vos attentes.

Faire pousser vos semis
Faire pousser des semis

1 - Respecter les périodes de semis

Le calendrier des semis est primordial pour s’assurer de planter à la bonne période. Pour cela, vous pouvez vous aider d’agendas du jardinier, que vous trouverez en jardineries ou Garden Centres, comme par exemple l’Agenda lunaire de la fondation Ecojardinage, parfaitement adapté à la Suisse Romande.

Il est également conseillé d’attendre la fin de l’hiver pour les semis en pleine terre, au moment où le soleil devrait avoir bien réchauffé le sol. Plus tard dans la saison, pensez à récolter vos semences pour l’année suivante.

Enfin stockez vos semis dans un endroit sec et à l’abri du gel pour préserver leur capacité à germer dès que les conditions le permettront.

2 - Préparer la terre de votre jardin

A l’automne, ajoutez la fumure qui enrichira votre sol pour la belle saison à venir (compost, fumier de cheval, fumier enrichi en algues…). Il sera ensuite temps de poser un paillage naturel qui protègera le sol durant l’hiver et qui évitera la propagation des adventices (« mauvaises herbes »).

3 - Organiser vos semis

Il est important de réfléchir aux plantes que l’on souhaite cultiver avant de se lancer. Cela permet notamment d’anticiper sur leurs emplacements en veillant à ne pas semer deux fois de suite la même espèce au même endroit. Vous éviterez ainsi la propagation de parasites ou maladies. Notez les semis plantés et établissez un plan du jardin en pensant au compagnonnage des plantes. En effet, certaines espèces s’accordent mieux que d’autres car elles sont sont complémentaires dans leurs usages des minéraux du sol. De plus, elles se protègent mutuellement des parasites et vous éviterez ainsi des traitements inutiles. Par exemple, le persil a un effet répulsif sur les pucerons qui pourraient investir vos jeunes plants de tomates ou aubergines.

Planter vos semis
Planter vos semis

4 - Préparer vos graines

Faire tremper les grosses graines une nuit dans de l’eau tiède afin de les préparer au mieux.

5 - Préparer la terre de votre jardin

Retirez le paillage ou les différents éléments installés pour protéger le sol durant l’hiver. Nettoyez et aérez la terre. Il est conseillé de bien enfouir les adventices et les restes de paillage peu dégradés. Ensuite, vous pouvez nourrir la terre avec du compost bien dégradé ou des engrais naturels pour les espèces très gourmandes (les courges par exemple). Enfin, préparez la raie de semi, en allégeant le sol avec un mélange de sable et de terreau ou directement en ajoutant un terreau spécial semis qui sera idéal pour la germination. Il assurera de bonnes conditions pour les premières semaines de développement des plantules.

6 - Semer avec méthode

Espacez les graines d’au moins 1 cm dès le départ. Pour les grosses graines, enterrez-les plus profond. Pour les petites, posez-les simplement sur le terreau, juste en les tassant légèrement afin qu’elles ne soient pas lessivées à la première pluie. Semez graine après graine ou bien semer par petit lots de 2 ou 4 graines (par ex pour les haricots).

Pour lutter contre la fonte des semis : évitez de semer lorsque le temps est trop frais et humide. Evitez également les excès d’eau : le sol doit être léger et bien drainé afin d’éviter une humidité stagnante. Ne jamais semer au contact d’un compost trop frais, sa dégradation entrainerait le dépérissement rapide de vos semis. Eliminez rapidement les jeunes plants touchés et pulvérisez avec des décoctions de prêle ou purin d’ortie.

Nous vous conseillerons toujours d’arroser avec délicatesse et de protéger vos semi des oiseaux ou d’une météo trop chaude ou trop froide en recouvrant vos plates-bandes avec un film de croissance (toile non tissée, type voile d’hivernage). Cette protection sera retirée dès que les jeunes pousses auront atteint quelques centimètres. Attention de veiller à retirer cette protection lorsque la météo sera favorable. Les jeunes plants auront besoin de quelques jours pour s’endurcir et se développer sans protection.

Faire pousser vos semis

7 - Choisir le bon contenant

Utilisez des contenants spécifiquement conçus pour accueillir des semis et privilégiez les contenants profonds. Veillez également à positionner vos semis, en fonction de leurs besoins, à la lumière ou dans le noir.

8 - Arroser avec délicatesse

Arrosez délicatement vos semis à l’aide d’un pulvérisateur. Utilisez la méthode du tissu pour recouvrir vos semis et conserver chaleur et humidité. Commencez l’arrosage qu’à partir du moment où les graines auront germé. Astuce utile : arrosez vos graines avec de l’eau à température ambiante et veillez à ce que le substrat ne soit jamais détrempé ou trop sec.

9 - Sortir progressivement les plantes

Laissez le temps aux plantes de s’endurcir avant de les confronter aux intempéries extérieures. Opérez une transition lente : pendant 15 jours, ne sortez les plantes que quelques heures par jour afin de les habituer aux conditions extérieures.

Bouquet de mariée de roses rouge

10 - Repiquer les semis au bon moment

Eclaircissez les semis dès la levée des plante s afin d’éviter la concurrence entre plantes et de laisser la place à chacune de s’épanouir. L’important est que les plantules ne s’étiolent pas. Repiquez les plantules de la caissette où elles poussent avec les autres plantes vers un godet individuel afin qu’elles aient la place de s’épanouir.

11 - Etiqueter vos plantes

Prenez la peine d’étiqueter vos semis. Vous êtes désormais prêts pour vous lancer dans vos semis avec méthode en ayant ainsi toutes les chances de réussir. Dernier point, pensez à protéger vos plants une fois levés car ils seront très convoités par toutes sortes d’oiseaux et de limaces notamment. Un léger grillage et de l’anti-limace biologique, devraient vous être utiles !

Pour aller plus loin dans votre connaissance des plantes, nous vous recommandons de télécharger notre guide des Règles générales de plantations qui vous donnera tous les conseils techniques et pratiques concernant vos cultures.

Obtenir des plantes en bonne forme pour le printemps...
Téléchargez maintenant notre livre blanc « Règles générales de plantation »  !

Télécharger

Découvrez aussi

  • Jardin

Lire la suite

Entre raffinement et solidité, comment choisir au mieux votre mobilier d'extérieur
  • Jardin

Lire la suite

Les tendances 2019 du grill
  • Maison

Lire la suite

Des accessoires de qualité pour bien déguster le vin