< Retour Conseils & Inspirations

Vivaces du premier printemps, le retour des couleurs vives dans les jardins

14 avril 2020

En bref

Espèces tapissantes, elles colorent volontiers les murs, mais sont aussi parfaites en rocaille ou en couvre-sol : en quelques coups de transplantoir, les petites vivaces à floraison précoce rhabillent le jardin de couleurs vives.

Aubriète
Aubriète

Aubriète

Aubriète

Elles semblent indissociables des vieux murs de vigne de nos régions, qu'elles drapent au printemps de toutes les nuances possibles de mauve et de violet. Pourtant les aubriètes ne sont pas originaires de nos régions, mais de Méditerranée. Ces plantes à petit feuillage argenté, formant des coussins bas qui peuvent atteindre 30-50 cm d'étalement, aiment le soleil et les terrains calcaires et drainants. Elles supportent bien le sec une fois installées, mais attention à bien suivre l'arrosage des nouvelles venues ! Des cultivars d'Aubrieta deltoidea comme ' Kitte Rose ', aux corolles offrant un camaïeu de roses et de mauves, et ' Dr Mules Variegata ', remarquable pour son feuillage tranché d'or sur lequel se détachent des fleurs indigo, élargissent la gamme.

Quelle méthodologie suivre pour créer son jardin

Si vous souhaitez d'ores et déja cultiver votre propre superfood, nous vous proposons de télécharger notre guide vous proposant une méthodologie à suivre pour créer votre jardin étape par étape.

Arabette du Caucase
Arabette du Caucase

Arabette du Caucase

Arabette du Caucase

Ressemblant beaucoup à l'aubriète, mais avec des tiges plus nettes et des fleurs blanches, l'arabette du Caucase Arabis caucasica est plus connue sous son surnom de " corbeille d'argent ". Cette vivace persistante attend généralement le mois de mars pour s'épanouir, quoiqu'elle puisse offrir quelques corolles dès Nouvel-An s'il fait doux. Elle aussi pousse volontiers dans les vieux murs et s'y ressème facilement, mais peut également couvrir le sol entre des vivaces robustes ou des rosiers. Les fleurs de sa variété double, ' Flore Pleno ', d'un blanc carné, sont d'une apparence très gracieuse.

iberis
iberis

Ibéris

Ibéris

Plusieurs espèces d'ibéris sont cultivées, dont certaines sont annuelles. Du côté des vivaces, on propose surtout une autre " corbeille d'argent ", Iberis sempervirens, une méditerranéenne d'origine comme l'aubriète. Ce n'est pas une plante tape-à-l'oeil, mais on apprécie sa facilité de culture, sa tolérance à la sécheresse et sa capacité à recouvrir le terrain de ses longues tiges habillées d'un étroit feuillage vert sombre. Si elle se plaît au soleil, elle supporte aussi la mi-ombre et peut être utilisée en couvre-sol sous les arbustes. Ses fleurs blanches, au parfum de miel, sont regroupées en petits bouquets ronds.

Aurinie des rochers
Aurinie des rochers

Aurinie des rochers

Aurinie des rochers

De l'argent, on passe à l'or avec l'aurinie des rochers, alias alysson des rochers, alias " corbeille d'or ", donc. Encore une méditerranéenne d'origine, qui une fois installée supporte les emplacements les plus chauds et secs et se glisse volontiers, en se ressemant, dans les fentes des murs et sur les talus bien exposés. Aurinia saxatilis forme généralement des touffes un peu plus hautes que celles de l'arabette du Caucase, avec des inflorescences plus denses mais des fleurs plus menues, jaune vif bien sûr.

Giroflée des murailles
Giroflée des murailles

Giroflée des murailles

Giroflée des murailles

Originellement, les grandes fleurs odorantes d'Erysimum cheiri sont jaune d'or. Mais les horticulteurs s'en sont donnés à coeur joie et la giroflée des murailles se décline aujourd'hui aussi en orange, en rougebrun, en pourpre, ainsi qu'en bouquets multicolores, les fleurs passant de l'or au mauve, du rouge au violet ou du jaune vif au crème en cours de floraison.

Atteignant une cinquantaine de centimètres de haut, la giroflée des murailles est une vivace (ou plutôt un sous-arbrisseau, la base de ses tiges devenant ligneuse avec le temps) à courte durée de vie, souvent cultivée en plates-bandes en bisannuelle et/ou renouvelée par boutures. Mais elle peut aussi se ressemer d'elle-même là où elle se plaît. Et bien sûr, on peut récupérer ses graines : semées directement en place, elles parviendront à pousser dans les moindres fentes des vieux murs.

Soins et entretien

Ces plantes supportent les endroits les plus secs une fois qu'elles sont bien implantées... mais comme n'importe quelle plante, elles ont besoin d'arrosages réguliers au départ ! N'oubliez donc pas de faire des apports d'eau, lorsque le ciel ne s'en charge pas, durant l'année qui suit leur plantation. Ensuite, elles se débrouilleront seules. Vous pourrez les rabattre un peu après floraison pour leur redonner une allure un peu plus compacte. Elles ne demandent guère d'autres soins.

Le saviez-vous ?

Toutes ces belles de printemps qui colonisent volontiers rocailles et vieux murs appartiennent à la même famille botanique, celle des Brassicacées (la famille du chou). On les appelait naguère les Crucifères, car leurs fleurs comptent quatre pétales formant une croix.

© Isabelle Erne florens.ch avril 2020

Nous vous proposons de télécharger notre guide expliquant la méthodologie à suivre pour créer votre jardin étape par étape. A vous de jouer!

Télécharger

Découvrez aussi

  • Jardin

Lire la suite

Les vivaces, un décor qui embellit année après année
  • Jardin

Lire la suite

Les plantes vivaces : les alliées de votre jardin
  • Maison

Lire la suite

Comment bien choisir son parasol