< Retour Conseils & Inspirations

Buvez bien, buvez bio et local

4 avril 2019

Introduction

La mention « Bio » est désormais omniprésente dans tous les domaines : dans les aliments, dans les produits cosmétiques, dans certains médicaments... et bien sûr, dans le vin ! Cela fait d'ailleurs plusieurs années que le vin bio est à la mode, en Suisse comme à l'étranger.

La production de vin bio en Suisse représente 560 hectares de vignes sur les 15 000 répartis sur tout le territoire Suisse, soit moins de 5% du total (source : www.rts.ch fin 2017). La surface de vigne bio en Suisse augmente toutefois de manière significative chaque année. Et même si la plupart des vignerons n’ont pas encore passé le pas du bio, ils sont de plus en plus nombreux à aller dans ce sens, notamment en produisant de façon raisonnée.

Pourtant, la notion de vin biologique n'est pas encore claire pour tout le monde. Qu'entend-on exactement par ce terme ? Son goût diffère t-il d'un vin classique ? Et qu’en est-il du vin local ?

Découvrir la Suisse à travers ses vins

GUIDE
Découvrir la Suisse à travers ses vins

Apprenez-en plus sur les nombreux terroirs et cépages suisses grâce à notre livre blanc. Téléchargez gratuitement notre guide pour découvrir la Suisse à travers ses vins !

Grappes de raisin blanc

Vin bio, biodynamique ou naturel ?

Depuis 2012, le vin bio est réglementé par un cahier des charges européen. Il garantit que les vignes n’ont été traitées par aucun produit chimique, pesticide, herbicide ou désherbant. Pour la fertilisation, seuls les produits naturels sont autorisés. Enfin, concernant le travail de vinification dans les chais, l’ajout de produits œnologiques est autorisé s’ils sont certifiés bio (levures, bactéries, enzymes, acide tartrique...).

Le vin biodynamique suit les préceptes du philosophe et agronome autrichien Rudolph Steiner. Cette méthode de viticulture représente une étape supérieure et plus naturelle par rapport à l’agriculture biologique. Ses principes fondamentaux sont une amélioration du sol et de la plante par l’application de préparations spécifiques à des moments précis en fonction des cycles de végétation de la vigne et des calendriers lunaire et planétaire. Les interventions techniques pouvant altérer la vie bactérienne du vin sont proscrites, ainsi que tout ajout de produit chimique, à l’exception, si besoin, de sulfites en très faible quantité.

Enfin, le vin naturel ou vin nature, est le résultat d’un choix visant à retrouver l’expression naturelle du terroir. Il n'a pas de sulfites ajoutés, c'est simplement du jus de raisin fermenté.

Verres de vin rouge bio

Et le goût ?

Certains vignerons affirment que les vins bios se reconnaissent à leur caractère minéral et fruité, et d’autres par des notes florales dans le vin rouge, une caractéristique que l’on retrouve rarement dans les vins rouges classiques. D’autres vignerons notent une légère touche d’acidité dans le vin qui permet de reconnaitre aisément ce gout délicat du vin bio.

Mais dans tous les cas, la production de vin nécessite un réel savoir-faire, avec des procédés manuels le plus souvent, qui diffère selon les caves et les régions, en bio comme en conventionnel. Ainsi l’appréciation d’un vin reste finalement très subjective.

En général cependant, tous les vignerons s’appliquent à ne pas opposer le vin bio au vin conventionnel. On peut très bien boire les deux !

Attention toutefois, un vin bio ne veut pas forcément dire un bon vin et réciproquement, même si de façon logique, un vin élaboré en respect avec la nature et son terroir a de fortes chances d’être un vin de bonne qualité.

Vignoble bio

Et le local ?

Il est aussi très intéressant d’aller à la rencontre des vignerons locaux pour échanger avec eux sur leur pratique de la viticulture et ne pas se focaliser seulement sur les notions de bio, biodynamie, naturel ou de vin conventionnel. A titre d’exemple, le Pays de Vaud est le deuxième canton viticole en Suisse. Avec près de 4 000 hectares de vigne, il produit près de 40 millions de bouteilles par an, issues de 6 régions : La Côte, Lavaux, le Chablais, Les Côtes de l’Orbe, Bonvillars et le Vully. Ces vignobles ont tous des atouts leur permettant de créer des vins typés selon les régions : ensoleillement, terrains en pente, humidité suffisante apportée par le lac...

Les amateurs d’œnotourisme les parcourent avec délice, en s’arrêtant régulièrement dans des caveaux de dégustation, à la rencontre des vignerons du cru. C’est effectivement la meilleure manière de découvrir les vins régionaux, d’échanger avec ceux dont le métier est en perpétuelle évolution et de se faire sa propre idée !

A noter : Les viticulteurs vaudois sont aussi nombreux à avoir complètement versé dans la biodynamie ou le bio sans être certifiés, souvent pour cause de « barrières administratives ».

Un vignoble vigoureux, des vignes résistantes et un sol vivant, voilà les bases d’un bon vin bio mais également d’un bon vin conventionnel.
Les résultats attendus par tous les amateurs : des vins de grande qualité, exprimant pleinement les caractères du terroir et du cépage. Alors bio ou pas, bio dynamique ou naturel, l’essentiel reste que le goût soit au rendez-vous !

Pour découvrir des vins harmonieux et plein de caractère, inscrivez-vous à notre dégustation de vins de la région avec notre chef sommelier. Vous pourrez déguster et partager un bon moment d’échanges !

Grappes de raisin rouge

Apprenez-en plus sur les nombreux terroirs et cépages suisses grâce à notre livre blanc. Téléchargez gratuitement notre guide pour découvrir la Suisse à travers ses vins !

Télécharger

Découvrez aussi

  • Maison

Lire la suite

Des accessoires de qualité pour bien déguster le vin
  • Jardin

Lire la suite

Comment favoriser la venue des insectes utiles dans votre jardin ?
  • Jardin

Lire la suite

3 gestes utiles pour favoriser la nature dans votre jardin