Novembre

On associe souvent novembre à la pluie et à la grisaille. Mais lorsque le soleil brille, une douce lumière enveloppe les jardins qui s’endorment peu à peu.

Chrysanthèmes - Calendrier jardinier du mois d'octobre

S'occuper de son jardin en novembre
Les tâches à effectuer


Dernières récoltes au verger et au potager (en plaine), mise à l’abri des potées plus ou moins frileuses, premières plantations à racines nues et dernières plantations de sujets en conteneurs, travaux de taille, rangements, mise en place des éventuelles protections hivernales: novembre peut être un mois particulièrement actif au jardin. Les jardiniers les plus acharnés en profitent même pour commencer à préparer leurs prochaines commandes de graines et de rosiers!

Remarques générales


Novembre n’est a priori pas le mois le plus enthousiasmant de l’année. A ses journées courtes et ses longues nuits, on a l’habitude d’associer la grisaille, le brouillard, la pluie, la neige détrempée et le froid! Pourtant, ces dernières années, on a le plus souvent eu droit en Suisse romande à un mois de novembre agréablement doux et ensoleillé. Idéal, en un mot, pour effectuer au jardin certaines tâches particulières: tailles de gros bois, éclaircissages dans les haies et les massifs d’arbustes, plantations à racines nues... Et cela dans un décor d’autant plus agréable que, si beaucoup d’arbres ont déjà perdu leurs feuilles, les moins pressés montrent encore de belles livrées colorées, parfait écrin pour les floraisons tardives et les belles fructifications des pommiers nains et des fusains.

Potager

Potager
Légumes et aromatiques


Au potager, récoltez salades, poireaux, choux, épinards, cardons, et les dernières tomates - celles qui sont encore vertes pourront être utilisées telles quelles (chutney, confiture) ou laissées à mûrir devant une fenêtre. Mettez en place les protections hivernales (voile d’hivernage, petits tunnels selon les cultures).

Tuteurez choux de Bruxelles et choux frisés. Blanchissez les cardons: liez les pétioles des feuilles en gerbes et couvrez ces dernières de papier épais. Egrenez et mettez en sachets les graines récoltées et séchées ces dernières semaines; étiquetez soigneusement et stockez les sachets dans un lieu frais et sec. Paillez les planches inutilisées, et mettez de côté des matériaux de paillage (feuilles mortes, fougères sèches) pour en recouvrir les planches de légumes-racines avant le gel; ainsi, le sol restera plus meuble et les récoltes durant l’hiver seront facilitées.

Côté aromatiques, la plupart des espèces vivaces sont aussi résistantes au gel. Celles qui gardent leurs feuilles pourront être utilisées au fur et à mesure des besoins, même en hiver: sauge, romarin et laurier-sauce (un peu frileux: paillez et voilez, si nécessaire), thyms, sarriette. Faites en revanche provision de menthe, mélisse, origan avant que les tiges sèchent. Mettez la verveine en pot à l’abri du gel (idéalement en serre froide).

Jardin fruitier

Jardin fruitier
Verger et petits fruits


Cueillez les kiwis, les dernières pommes, poires et coings. Séparez les fruits de garde (cueillis sur l’arbre, placés en caissettes, rangés dans un endroit frais) de ceux qui doivent être utilisés rapidement (fruits tombés, tachés, abîmés, variétés ne se conservant pas).

Ramassez les dernières noix et étalez-les bien pour les sécher (surtout si elles sont grosses ou ont une coque épaisse). Plantez les arbres fruitiers rustiques; si vous prévoyez d’autres plantations prochainement, préparez déjà les emplacements et couvrez-les avec une bâche: vous pourrez ainsi mettre les plants en place dès réception, même si la météo est mauvaise. Ramassez ou cueillez les éventuels fruits momifiés pour les jeter. Si ce n’est déjà fait, nettoyez les planches de fraisiers (en enlevant les feuilles sèches, les stolons inutiles), les plants de framboisiers et de ronces à mûres (en coupant à la base les pousses qui ont terminé leur fructification). Attention, chez les framboisiers remontants, ce sont les jeunes pousses (encore vertes à la base) qui viennent de fructifier: épargnez-les si vous souhaitez profiter des fruits à l’orée de l’été prochain.

Jardin d'ornement

Jardin d'ornement
Fleurs, arbres et arbustes


Terminez les plantations en pleine terre de bulbes printaniers, de vivaces et d’arbustes cultivés en conteneurs (en plaine). Commencez les (trans)plantations à racines nues (rosiers, arbres et arbustes).

N’oubliez pas d’arroser régulièrement les plantes nouvellement installées, si l’automne est sec; les signaler de manière bien visible, que ce soit avec des rubans colorés, des objets déco ou des fanions, permet d’en faire le tour plus rapidement et sans en oublier.

Poursuivez les tailles d’éclaircie des haies et sous-bois trop denses. Rabattez si nécessaire les pousses des rosiers à massif, pour éviter qu’elles ne se brisent avec le vent ou la neige; la taille définitive, cependant, n’interviendra qu’en fin d’hiver. Attachez les nouvelles pousses des grimpantes que vous souhaitez conserver, que ce soit pour leur éviter de casser (rosiers) ou pour bien les positionner (glycines et compagnie). Mettez en place les protections hivernales (en plaine, cela peut attendre encore un peu): voilages, “cages”, paillage au pied, plaques-abris, selon les plantes et les situations.

Balcon et terrasse

Balcon & terrasse
Potées d'extérieur


Installez à l’abri des grands froids les potées de méditerranéennes presque rustiques - olivier, laurier-rose, sauges d’ornement, fuchsias, grenadier, succulentes et compagnie. L’idéal est de pouvoir les hiverner en serre froide; à défaut, choisissez un local aussi frais (mais hors gel) et lumineux que possible.

Dans les jardins les plus abrités, en plaine, on parvient parfois à les hiverner dehors, avec des protections; cela reste toutefois risqué. Ailleurs, il est prudent de mettre à l’abri également les potées d’hortensias ou de camélias, en les installant sous un couvert ou contre un mur bien abrité, voire en les remisant également en serre froide (en altitude).

Les potées bien rustiques - vivaces et arbustes “de jardin” cultivés en pots et en bacs - peuvent en principe rester sur la terrasse à la mauvaise saison, du moins dans les jardins de plaine. Elles risquent cependant de dépérir si leur terreau reste détrempé sur une longue période: ôtez en tous les cas les éventuelles soucoupes, et si possible surélevez les pots, afin que l’eau en excès puisse facilement s’écouler. A l’inverse, n’oubliez pas de leur apporter régulièrement un peu d’eau si elles sont tout ou partie abritées des intempéries. Les jeunes chrysanthèmes-boutures ne supportent pas le gel et doivent passer leur premier hiver en serre froide. Les plants plus âgés sont à traiter comme les méditerranéennes presque rustiques.

Plantes d'intérieur

Plantes d'intérieur
Fleurs et feuillages dans la maison


Cessez les apports d’engrais et réduisez un peu les arrosages. Surveillez l’hygrométrie et la température: les plantes “d’intérieur” n’aiment pas l’air sec, or l’humidité de l’air diminue avec le chauffage.

Les potées qui ont été rentrées au début de l’automne, après avoir passé la belle saison au jardin ou sur le balcon, perdent parfois une (bonne) partie de leur feuillage dans les semaines qui suivent. C’est d’autant plus le cas si on les rentre tard et que les conditions de température et d’hygrométrie sont différentes entre l’extérieur et l’intérieur. Ce phénomène n’est pas alarmant en soi, mais on a tendance à vouloir compenser en arrosant davantage - ce qu’il faut bien sûr éviter! Au contraire, on gardera ces plantes un peu sur le sec, et ce d’autant plus qu’elles auront perdu beaucoup de feuilles; certaines, entièrement défeuillées, ne reprendront leur croissance qu’au printemps, surtout dans une ambiance fraîche.

Autre problème courant avec les végétaux qui ont passé la belle saison dehors: les parasites. Surveillez bien vos estivantes, et réagissez sans délai si vous constatez la présence de mouches blanches, cochenilles ou pucerons, pour que la contamination ne s’étende pas.

Espaces verts

Espaces verts
Gazons, pelouses et prairies


Tant que les températures restent suffisamment clémentes, l’herbe continue à pousser en automne. En ce qui concerne les prairies - qui ont été fauchées en fin d’été ou au début de l’automne - on les laisse simplement vivre leur vie.

Gazons et pelouses, eux, doivent être régulièrement tondus jusqu’à ce que le froid stoppe leur repousse. Après la dernière coupe, qui ne doit pas être trop rase (environ 5 cm), on nettoie la tondeuse avant de la remiser pour l’hiver; ne pas oublier de vider le réservoir (modèles à essence). Bon à savoir: si les pelouses, plus rustiques, ne craignent rien, il vaut mieux éviter de marcher sur un beau gazon d’ornement lorsque l’herbe est gelée.

Jardin au naturel

Jardin au naturel
Favoriser la biodiversité


Dans un jardin conventionnel, le grand nettoyage d’automne est de tradition: on coupe les tiges sèches, on élimine les feuilles mortes, on taille aussi les rosiers à massif, avant de les recouvrir éventuellement de branches de sapin.

Dans un jardin naturel en revanche, on ne fait pas place nette avant l’hiver: laissée en place, la végétation morte offre des abris et de la nourriture à la petite faune, protège les souches des plantes, et finalement apportera de l’humus au sol en se décomposant. Un nettoyage, moins radical, ne sera ainsi effectué qu’en fin d’hiver, les matériaux restants étant alors compostés. On peut toutefois ramasser les feuilles tombées sur les espaces en herbe, soit pour les utiliser comme paillage sur les planches et dans les massifs, soit pour les composter - elles feront un excellent terreau de plantation.

© Isabelle Erne

Nos horticulteurs se tiennent à votre disposition en magasin pour vous conseiller au mieux et compléter les recommandations de notre calendrier jardinier.

Pourquoi planter à l'automne?
Vidéo conseil


S’occuper de son jardin et planter bulbes, arbres et arbustes lors de cette saison permet de favoriser l’enracinement pour des plantes magnifiques au printemps! Notre expert Stéphane, vous donne ici ses conseils pour planter pendant cette saison.

Suivez-nous sur
Retrouvez-nous sur FacebookRetrouvez-nous sur InstagramRetrouvez-nous sur YouTubeRetrouvez-nous sur PinterestRetrouvez-nous sur Twitter

Recevez notre newsletter et restez informés!

La newsletter vous permet de recevoir en avant-première nos dernières offres, des conseils pratiques de qualité et toute l’actualité Schilliger.