Soignez vos rosiers

LA TAILLE

  • Rosiers non remontants (une seule floraison) : vers la fin juin, dès que la floraison est terminée.
  • Rosiers remontants (plusieurs floraisons) : de début à mi-mars.
  • Utilisez un sécateur propre et tranchant.
  • Coupez les branches en dessus du 4ème bourgeon.
  • Eliminez depuis la base les bois morts ou malades, les pousses faibles et les tiges mal positionnées.

A la plantation, les premières années, orientez les tiges et les bourgeons vers l’extérieur de l’arbuste pour donner à votre rosier une forme évasée.

Rosiers buissons à grandes fleurs:

  • Conservez 5 à 7 tiges principales que l'on taillera à 15 cm.
  • Tailler en dessus d'un bourgeon dirigé vers l'extérieur.
  • Eliminez au fil des années les plus vieilles tiges.


Rosiers buissons à fleurs groupées: (polyanthas et floribundas)

  • Conservez  5 à 7 tiges principales  que  l'on taillera  à 15/20 cm, au-dessus d'un bourgeon dirigé vers l'extérieur.
  • Eliminez au fil des années les plus vieilles tiges.


Rosiers arbustes anciens, rosiers botaniques:

  • Taillez les variétés non remontantes en juillet.
  • Réduisez  les  tiges,  ayant  fleuri  d'un  tiers  environ  en  dégageant l'intérieur du  rosier.
  • Préservez la forme naturelle du rosier.

Rosiers arbustes modernes, Générosa et anglais, à floraison remontante:

  • Réduisez de 2/3 tiers les branches ayant fleuri l'année précédente.
  • Supprimez les branches faibles ou mal situées.
  • Les variétés à petit développement peuvent être taillées comme les rosiers buissons.


Rosiers couvre-sol et paysagers:

  • Pas de taille annuelle, juste une taille de rajeunissement. Nettoyer les vieux bois afin de les éclaircir.
  • Les rosiers tapissant peuvent être réduits de plus de la moitié pour préserver une forme compacte.
  • Les rosiers  à plus forte croissance peuvent  être taillés comme  les rosiers arbustes.


Rosiers miniatures:

  • Nettoyez les vieux bois.
  • Les tailler d'un tiers environ en forme de boule.


Rosiers grimpants:

  • Taillez les variétés non remontantes en juillet
  • Sélectionnez les branches charpentières qui formeront la structure et les palisser à l'horizontal sur un support.
  • Taillez les branches latérales intéressantes à 15/20 cm et éliminer les plus faibles.
  • Eliminez progressivement les vieilles tiges, dès la troisième année.


Rosiers lianes:

  • Ne pas tailler les fleurs fanées, s'il s'agit d'une variété à fruits décoratifs.
  • Eliminez les vieux bois et limiter leur croissance exubérante avec un ébrancheur.


Rosiers tiges:

  • Taillez en fonction du type de rosier, généralement assez court en donnant une forme évasée.
  • Pour les rosiers pleureurs, formez une structure avec les branches les plus fortes et les mieux disposées,  éliminez les branches qui manquent de lumière et raccourcissez en fonction de la vigueur de la variété.
  • Eliminez les rejets à la base de la tige, sur la tige ou près de la zone de greffage.

L'ENTRETIEN

Les rosiers demandent relativement peu d'entretien si on leur apporte un minimum d'attention. La première chose est de bien les nourrir et cela chaque année. La fumure s'effectue à la plantation et ensuite chaque année par apport d'engrais au printemps, avec l'engrais complet 'Spécial Rosiers' additionné de magnésie dont les rosiers sont très gourmands et qui favorise la floraison. Cet engrais sera incorporé au sol par un léger binage.

A l'automne, il est recommandé de leur mettre en surface une couche de  fumier bien décomposé, type 'Or Brun'. Cette couche protégera vos rosiers du froid, leur apportera des éléments vitaux, ameublira votre sol et leur donnera une bonne santé pour toute la saison suivante.

Les  rosiers sont très résistants au sec. Cependant, si l'on veut de belles floraisons et refloraisons, il est nécessaire de les arroser par temps sec. L'arrosage s'effectue au pied et copieusement ce qui signifie que l'on doit laisser le tuyau couler doucement au pied du rosier, pour qu’elle atteigne les racines en profondeur. Apporter au moins 15 litres d'eau à chaque plante. Les rosiers seront ainsi aptes à bénéficier du bienfait de l'eau qui doit atteindre les racines, en profondeur.

Le reste des gestes à prodiguer:
-    Biner et désherber.
-    Supprimer les sauvageons et les fleurs fanées.

LE TRAITEMENT

Il faut traiter suffisamment tôt et avant qu'ils ne soient malades, en préventif au moyen de produits appropriés à chaque maladie. Il est conseillé de traiter dès le début de la végétation en avril, 2 fois à 15 jours d'intervalle (2 fois parce que la végétation se développant, le premier traitement ne protège pas les pousses suivantes). Ensuite, une fois par mois suffit, sauf si le temps est particulièrement pluvieux. Il faut alors prévoir un à deux traitements supplémentaires. Le produit doit être pulvérisé sur l'ensemble de la plante et une attention particulière doit être apportée au printemps et à l'automne, périodes auxquelles les rosiers sont plus sensibles aux maladies. Bien pulvériser le produit sur les feuilles de bas en haut sans oublier le dessous par lequel la maladie arrive en priorité. Un mouillant peut être ajouté au produit, permettant ainsi à ce dernier de coller aux feuilles, en cas de pluie.


Demandez conseil
N'hésitez pas à demander conseil à nos spécialistes. Nous nous ferons un plaisir de vous renseigner.