Mon panier

Juillet

Entre sarclage et tournées d’arrosage, les jardins et leurs jardiniers s’installent dans l’été. Mais aux heures les plus chaudes, un seul mot d’ordre: farniente!

Dahlias

S'occuper de son jardin en juillet
Les tâches à effectuer


Un mois de juillet pluvieux n’est pas chose impossible, mais de plus en plus rare. Chaleur et temps sec sont le plus souvent au rendez-vous dès le début de l’été. Autant dire que le maître mot au jardin, alors, est “arrosage”. A effectuer de préférence le soir, au pied des plantes concernées, au moins pour les jeunes plantations, les potées et le potager.

Remarques générales


Le rythme d’arrosage dépend de nombreux facteurs: conditions météo du moment, qualité du sol, présence ou non d’un paillage, exposition, nature des plantes concernées... Des plantes bien installées, dans un bon sol, peuvent ainsi très bien se passer de tout apport d’eau artificiel (hors conditions de sécheresse), alors que les potées ou les jeunes plantons devront souvent être arrosés quotidiennement en période de canicule. Une nécessité qui s’accorde mal avec des jours d’absence: pour partir en vacances l’esprit tranquille, il faut pouvoir compter sur un autre jardinier, ou à défaut sur un arrosage automatique - à installer et tester quelques semaines avant le départ.

Après l’explosion des floraisons de juin, juillet se fait plus calme, côté flore sauvage. Au jardin aussi, on entre dans une période moins changeante; mais annuelles, variétés horticoles, vivaces et arbustes venus d’ailleurs promettent néanmoins un décor très fleuri. Les dahlias commencent à donner leur pleine mesure, les rosiers modernes poursuivent sur leur lancée, les échinacées, les lilas des Indes et les hortensias entrent dans la danse.

Potager

Potager
Légumes et aromatiques


Au potager aussi et même surtout, l’arrosage est la première préoccupation estivale. Mais sarclage et binage, en supprimant des concurrentes (mauvaises herbes) et en cassant la couche de terre superficielle, permettent de limiter et de faciliter les apports d’eau.

Pailler entre les rangs limite l’évaporation et diminue encore les besoins - mais gare aux limaces, qui s’abritent volontiers sous ces couvertures! Récoltez carottes, laitues, radis, petits pois. Poursuivez les semis en pleine terre: laitues, mesclun, carottes, haricots verts, radis, courgettes, navets, pourpier, bettes. Plantez choux, poireaux d’hiver, chicorées, cardons. Tuteurez les tomates. Pincez concombres, courges, melons, aubergines et tomates. Buttez le maïs, les pommes de terre, les crosnes.

Côté aromatiques, semez persil, aneth, cerfeuil, ail des ours, plantez sauge officinale et ciboulette. Cueillez verveine, menthes, origan, thyms, sauge, romarin, persil, ciboulette; conservez celles que vous n’utilisez pas directement en les séchant ou en les congelant, selon les espèces.

Jardin fruitier

Jardin fruitier
Verger et petits fruits


Arrosez régulièrement les arbres et arbustes mis en place depuis moins de deux ans; privilégiez des arrosages moins fréquents, mais en profondeur, plutôt que de donner de l’eau souvent mais superficiellement. Maintenez le sol propre au pied des jeunes arbres fruitiers, des groseilliers (Ribes) et des ronces. Supprimez les stolons excédentaires des fraisiers.

Terminez la récolte des fraises, cassis, raisinets, framboises; cueillez les premières mûres. Arrosez les framboisiers en cas de sécheresse: c’est l’époque où ils poussent leurs prochaines tiges, celles qui porteront des fruits en fin d’été (variétés remontantes) ou au printemps prochain; supprimez les branches qui ont terminé leur fructification.

Rabattez les rameaux des vignes à fruits, palissez les treilles. Taillez les arbres fruitiers en vert. Protégez les figues mûrissantes de l’appétit des oiseaux. Récoltez les abricots et les pommes des moissons. Etayez les branches des fruitiers très chargées (pêchers, abricotiers notamment).

Jardin d'ornement

Jardin d'ornement
Fleurs, arbres et arbustes


Taillez les buis, les topiaires, les charmilles. Surveillez l’apparition de la pyrale sur les buis, et traitez sans attendre le cas échéant. Rabattez régulièrement les longues pousses des grimpantes exubérantes comme les glycines, bignones et chèvrefeuilles.

Nettoyez et rabattez si nécessaire les arbustes qui ont terminé leur floraison, notamment les seringats, lilas, weigélias. Supprimez les roses fanées (sauf si vous souhaitez profiter d’une fructification), effectuez si nécessaire une légère taille pour rééquilibrer la silhouette des arbustes, surveillez l’apparition de gourmands (pousses du porte-greffe) et éliminez-les; palissez au fur et à mesure les nouvelles pousses des rosiers grimpants (attention, elles sont fragiles).

Sarclez les massifs, rabattez et nettoyez les vivaces défleuries. Supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées des annuelles, ou éliminez les plants qui ont terminé leur floraison, sauf si vous souhaitez les voir se ressemer.

Il est possible de planter des vivaces, des rosiers et d’autres arbustes d’ornement cultivés en conteneurs tout au long de la belle saison. Evitez toutefois les périodes de canicule; le cas échéant, gardez les plantes en attente à emplacement ombragé. Une fois mises en place, pensez à marquer les nouvelles venues de manière bien visible, si elles sont disséminées dans des massifs existants: elles demanderont un suivi particulièrement attentif côté arrosage.

Balcon et terrasse

Balcon & terrasse
Potées d'extérieur


Retirez au fur et à mesure les fleurs fanées, tant pour l’esthétique que pour encourager la floraison. Cependant, au balcon aussi, l’arrosage est la principale préoccupation de l’été.

Le volume de sol à disposition des plantes en pots étant réduit, la plupart doivent être arrosée tous les deux-trois jours; en situation de canicule, il peut même s’avérer nécessaire de leur donner de l’eau quotidiennement. Vos plantes ne tiennent même pas le coup jusqu’au soir? Installez-leur un ombrage, ou rempotez-les dans un pot de contenance supérieure. Et par la suite, n’hésitez pas à donner la préférence à des espèces résistantes au dessèchement, comme le géranium sanguin, certaines aromatiques ou encore les joubarbes, qui font de belles potées compactes. Après tout, si l’essentiel du décor de la terrasse ou du balcon est en place depuis mai, rien n’empêche de le compléter au gré de nos coups de coeur tout au long de la belle saison.

Plantes d'intérieur

Plantes d'intérieur
Fleurs et feuillages dans la maison


Pendant les périodes les plus chaudes, il faut parfois augmenter un peu la fréquence des arrosages. Si on a l’habitude d’arroser ses plantes d’intérieur une fois par semaine, on devra ainsi peut-être passer à un arrosage tous les cinq ou six jours.

Mais il ne faut pas le faire de manière systématique: pour la plupart des plantes en pot, le terreau doit bien ressuyer entre deux arrosages. Il s’agit de conserver toujours un équilibre entre la luminosité, la température et les apports d’eau.

Pour conserver un peu de fraîcheur, on ferme souvent les volets durant la journée en été. Il est vrai que l’ambiance peut être étouffante dans un appartement, en particulier s’il est situé sous les combles. Où la lumière provenant des fenêtres de toit peut par ailleurs brûler le feuillage de plantes n’aimant pas le soleil direct, comme les saintpaulias ou certains bégonias. Les végétaux de maison ont néanmoins besoin d’une bonne luminosité pour poursuivre leur croissance: au besoin, regroupez-les devant des fenêtres qui ne seront pas occultées dans la journée, ou sortez-les sur un balcon ou dans une cour orientés au nord.

Espaces verts

Espaces verts
Gazons, pelouses et prairies


A moins qu’elle soit très maigre (pauvre en graminées, riche en fleurs), une prairie fleurie est généralement fauchée deux fois par saison. La première fauche est effectuée une fois le gros des floraisons printanières terminées, soit au début de l’été.

Cette herbe peut bien sûr être affouragée, fraîche ou, séchée sur place, transformée en foin. On peut ensuite laisser la prairie repousser, pour n’effectuer une seconde fauche qu’en début d’automne, ou tondre de temps en temps pour maintenir une surface plus ouverte. Dans l’un ou l’autre cas, inutile d’arroser... alors qu’un gazon, en revanche, nécessitera par temps chaud et sec des apports d’eau réguliers pour garder son bel aspect. Et continuera à devoir être tondu régulièrement - mais un peu plus haut, pour limiter les risques de dessèchement.

Jardin au naturel

Jardin au naturel
Favoriser la biodiversité


Les insectes qui se nourrissent de feuillage ou de bois ont souvent des besoins assez spécifiques, et dépendent alors fréquemment d’espèces indigènes: planter (ou laisser pousser) une aubépine, du cerfeuil des prés ou un pied d’ortie constitue un coup de pouce à la biodiversité.

Les consommateurs de pollen et de nectar*, eux, sont moins regardants quant à l’origine des plantes qu’ils visitent: la plupart des fleurs trouveront des adeptes, pour autant que leurs corolles ne soient pas trop doubles. Même les dahlias, généralement considérés comme inutiles pour la petite faune: lorsque l’on plante des variétés à fleurs simples, on constate qu’elles attirent de nombreux insectes, papillons en particulier.

Privilégier les floraisons estivales et automnales est un bon réflexe: ce n’est pas tant au printemps, quand les prés et les lisières regorgent de fleurs, que les insectes souffrent de disette, mais plus tard en saison, quand les foins ont été faits et que le peu de fleurs est brouté par le bétail. Misez en particulier sur les aromatiques, dont certaines sont indigènes (origan, serpolet, menthes, calaments...), sur les grands orpins, l’échinacée pourpre et la plupart des plantes à fleurs “de marguerite”, les verveines, les sauges, les lavandes...

* A noter qu’il n’est pas rare qu’un insecte passe d’une catégorie à l’autre au cours de sa vie.

© Isabelle Erne

Nos horticulteurs se tiennent à votre disposition en magasin pour vous conseiller au mieux et compléter les recommandations de notre calendrier jardinier.

Comment créer un mini jardin d'eau
Vidéo tuto


L'été et les fortes chaleurs approchent... Pourquoi ne pas créer un petit point d'eau pour animer votre balcon ou votre terrasse? Il pourra même servir de résidence d’été à vos poissons d’aquarium.

Suivez-nous sur
Retrouvez-nous sur FacebookRetrouvez-nous sur InstagramRetrouvez-nous sur YouTubeRetrouvez-nous sur PinterestRetrouvez-nous sur Twitter

Recevez notre newsletter et restez informés!

La newsletter vous permet de recevoir en avant-première nos dernières offres, des conseils pratiques de qualité et toute l’actualité Schilliger.